L’agroécologie est au cœur des actions de l’association Et Pourquoi Pas ?
Stages, ateliers mensuels, chantiers solidaires, rencontres régulières...permettent des échanges de savoir dans la pratique du jardinage et la recherche d’un bien être sobre.
L’association est implantée en Haute-Loire entre Brioude et Langeac.

    agroécologie



    L’agroécologie est inspirée des lois de la nature. Elle considère que la pratique agricole ne doit pas se cantonner à une technique, mais envisager l’ensemble du milieu dans lequel elle s’inscrit avec une véritable écologie. Elle intègre la dimension de la gestion de l’eau, du reboisement, de la lutte contre l’érosion, de la biodiversité, du réchauffement climatique, du système économique et social, de la relation de l’humain avec son environnement...
    Elle peut apporter une réponse à l’impact environnemental d’une monoculture trop intensive, à l’élevage intensif et concentré, à la malbouffe et au gaspillage alimentaire (50% de la nourriture n’atteint pas l’estomac humain http://www.femininbio.com/agir-green/actualites-nouveautes/gaspillage-alimentaire-on-dit-stop-67465
    L’agroécologie, c’est :
    Favoriser la biodiversité. S’orientater vers les multi-cultures peu ou pas exigeantes en intrants et en pesticides. Intégrer des animaux de ferme (nourriture, compostage).             Un travail du sol évitant de bousculer le vivant du sol, couvert en permanence (paillage, engrais verts...), améliorant sa structure, limitant ainsi son érosion. Améliorer sa fertilité en apportant du compost, des engrais verts.
    Utiliser des traitements phytosanitaires naturels si besoin tout en privilégiant la capacité des plantes à se défendre (mutualisation des plantes entre elles, entre plantes et insectes...).
    Optimiser la consommation d’eau. Optimiser la dépense énergétique.
    Planter des arbres, des haies vives. Mettre en place des techniques de protection contre l’érosion, de piégeage d’eau.
    Acquérir des éléments de l’autonomie dans la production semencière. La semence étant un patrimoine appartenant à tous.
    texte inspiré de T&H et Nicolas Imbert

Derniers articles

Navigation